dents blanches

Les dents blanches chez les séniors

Perdre ses dents avec l’âge et ne pas avoir les dents blanches a été longtemps vécu comme une fatalité. Aujourd’hui, les progrès scientifiques et techniques nous offrent l’espoir de conserver, sans limite d’âge, toutes nos dents… ou presque !

C’est dans l’air du temps ! On veut bien vivre plus longtemps et faire des vieux os mais en bonne santé. C’est pourquoi il existe une prise de conscience grandissante de l’importance de garder ses dents, comme l’illustre la réflexion de M. V. qui vient consulter en urgence parce que son bridge vient de se décoller. Jeans et veste en cuir noir, cet octogénaire très mode me prévient, à peine assis, qu’il n’est pas question pour lui de passer à l’appareil amovible : « Enlever mes dents avant de dormir, ce n’est pas fait pour moi ». Cette tendance est confirmée par une étude récente de la Société britannique de gérontologie montrant que les chirurgiens-dentistes sont confrontés à une demande croissante de prothèses fixes et non amovibles.

Préserver votre capital dentaire et ses dents blanches

Dans la cavité buccale d’une personne âgée les modifications physiologiques liées au vieillissement entrainent la perte des dents. En cause le plus souvent : les caries. Elles se logent surtout au niveau de la racine qui est mise à nue par les parodontopathies. Le cas de Mme G., 70 ans, est un bon exemple. Elle Vient consulter car le petit appareil, qu’elle porte depuis une dizaine d’années à la mandibule pour remplacer ses 4 molaires, lui semble « bouger un peu trop » et elle se plaint d’avoir mal aux dents après manger. En effet, depuis quelle est la retraite, Mme G. multiplie les petits cafés entre amis. Elle a tendance grignoter des aliments plutôt sucrés et mous à cause de son appareil.

Ajoutons à cette alimentation très cariogène un débit salivaire diminué par la prise de ses médicaments pour dormir et un brossage qu’elle juge moins vigoureux, et voilà Mme G. qui expose ses dents à de gros risques. L’examen clinique et radiologique nous montre que les dents supports des 2 crochets de l’appareil sont très déchaussées et cariées. L’une pourra être sauvée, l’autre non. Mme G., qui avait déjà très mal vécu les extractions précédentes, regrette de ne pas être venue consulter avant. Les soins dentaires et prothétiques permettront à Mme G. de retrouver confiance en sa mastication. Ils seront associés à des conseils d’hygiène et de diététique.

Redonner un coup de neuf à votre dentition !

Plus on avance en âge, plus notre organisme perd progressivement ses facultés d’adaptation à son environnement. Nous devenons plus vulnérables aux infections et aux traumatismes. Même si la dentisterie moderne permet de soigner à tout âge, il existe des périodes de la vie plus favorables que d’autres à la remise en état de sa denture. Les maladies invalidantes du 4e et 5e âge placent les problèmes bucco-dentaires au second plan. Il est donc important de prendre les choses en main de 55 à 65 ans pour effectuer tous les traitements bucco-dentaires et prothétiques nécessaires afin d’éviter d’être contraint d’adopter, quelques années plus tard, une politique de soins à la petite semaine cantonnée l’urgence.

Les empreintes du temps sur notre bouche

  • Le vieillissement des glandes salivaires entraine une baisse du débit salivaire. La concentration en phosphate et bicarbonate de la salive diminue ainsi que sa fonction antiseptique.
  • Mais, comme pour la peau, on observe au niveau des muqueuses un ralentissement du renouvellement des cellules et de la synthèse du collagène…
  • Une cicatrisation plus lente.
  • Une susceptibilité accrue aux processus inflammatoires et malins.
  • Enfin, un risque d’arthrose des articulations des mâchoires limitant parfois l’ouverture buccale.

Sur le site mes-dents-blanches.com vous trouverez toutes les informations sur les traitements et les moyens pour obtenir des dents blanches de star…